Infos économiques et financières

Les chiffres du marché

+ 0 %
d'augmentation du chiffre d'affaires

LE MARCHÉ GLOBAL DU BRICOLAGE
En 2020, le chiffre d’affaires généré par le secteur du bricolage a progressé avec une augmentation de 13% de son chiffre d’affaires par rapport à 2019, et représente près de 31 milliards d’euros après plusieurs années atones depuis la crise de 2008.

2020 : une année hors du commun pour le marché français du bricolage

Alors que les deux premiers mois de l’année 2020 affichent une progression du marché du
bricolage dans la continuité de celle de 2019 (+3,4% de son chiffre d’affaires par rapport à
2018), la crise sanitaire a brisé cette dynamique lors du premier confinement. Cependant, dès le
mois de Mai, le marché du bricolage a connu des progressions à deux chiffres, bénéficiant de
l’engouement des Français pour l’amélioration de leur habitat, valeur refuge en ces temps de
pandémie. Cette tendance de fond allant au-delà du rattrapage, le marché du bricolage atteint,
en 2020, un chiffre d’affaires de 31 milliards d’euros, soit une progression de 13% par rapport
à 2019, tous circuits confondus. La FMB / Fédération des Magasins de Bricolage et INOHA /
l’Association des Industriels du Nouvel Habitat décryptent l’étude réalisée sur le marché du
bricolage 2020

Le marché du bricolage en 2020 : un essor exceptionnel malgré le contexte difficile et
l’interruption liée au premier confinement
Malgré les deux premiers mois de l’année marqués par la poursuite des grèves (Gilets Jaunes), le marché
du bricolage a continué de progresser. Le premier confinement de mars-avril, avec la fermeture d’une
partie des magasins de bricolage et les restrictions de déplacement, a engendré une importante chute
des ventes (entre -50% et -60%) et a stoppé cette dynamique. Dès le mois de mai, des progressions de
ventes à deux chiffres ont traduit une tendance de fond allant au-delà du rattrapage. En effet, confinés,
les Français ont eu le temps de profiter de leur habitat, d’en apprécier ses défauts et d’envisager
le réaménagement de celui-ci pour les besoins du télétravail ou tout simplement pour mieux vivre
ensemble. Pour certains, l’activité partielle a libéré du temps qu’ils ont mis à profit pour améliorer leur
logement ou enfin se lancer dans des travaux sans cesse reportés par manque de temps.

Percée du e-commerce
La crise sanitaire a bien entendu favorisé la vente en ligne, renforçant logiquement les pure players
(+84%). Cependant, les Grandes Surfaces de Bricolage ont orchestré et développé leur omnicanalité
comme en témoigne la forte progression de leurs ventes en ligne (+111%).
Cette crise a bouleversé la structure du marché. Cela s’est traduit par :
• le maintien de la prédominance des GSB (70% des PDM valeur, en léger recul),
• la progression des pure players (14% des PDM valeur) et des GSA (3% des PDM valeur),
• la stabilité des négoces (13% des PDM valeur, en légère baisse).
A noter, avec une part de marché qui atteint les 3%, les ventes en ligne des Grandes Surfaces de
Bricolage représentent aujourd’hui un circuit de distribution en soi

2020 : dynamisme pour presque tous les rayons avec un fort engouement pour l’outillage et
la peinture
En 2020, la quasi-totalité des rayons profite du dynamisme du marché à l’exception de celui du
chauffage (+3%), pénalisé par la douceur des températures.
Les grands gagnants sont incontestablement les rayons Outillage (+28%), bénéficiant de l’arrivée sur
le marché de nouveaux bricoleurs, et Peinture (+22%) qui, après 3 ans d’érosion, a explosé en 2020.
Ils sont suivis par ceux de la Quincaillerie (+20%) et de la Décoration (+16%), boosté par la ruée sur le
papier peint. Ces chiffres sont le reflet de l’engouement des Français dans les travaux de rénovation et
d’embellissement intérieur, qui sont parmi les plus accessibles.
Le rayon Bois & Menuiserie (+6%) affiche également une très belle progression s’expliquant en partie
par l’essor du télétravail et la nécessité de créer des espaces adaptés (aménagement de bureaux,
rayonnage, …). Celui du Bâtiment (+6%) a, quant à lui, profité de la montée en compétence des
bricoleurs.
Les rayons Plomberie/Salles de bains / Cuisine (+9%) et Electricité (+11%) connaissent une croissance
plus modérée. Les Français ne semblent pas avoir priorisé l’aménagement de ces pièces, qui
nécessitent des travaux techniques importants. Par extension, même si le rayon Revêtements (+5%)
est en progression, il a souffert de la moindre dynamique de la salle de bains et la cuisine.
Le rayon Jardin (+14%) bénéficie de la météo très favorable lors du confinement du printemps qui se
traduit notamment dans les chiffres de ventes de mobilier de jardin et de piscines.

+ 0 %
Peinture
+ 0 %
Plomberie / Salle de bains / Cuisine
+ 0 %
Jardin
+ 0 %
Bâtiment
+ 0 %
Electricité
+ 0 %
Décoration
+ 0 %
Revêtements
+ 0 %
Bois & Menuiserie
+ 0 %
Quincaillerie